Rechercher sur le Site

TERRITORIALISATION + CONTRACTUALISATION = PRIVATISATION ! ou COMMENT M. BLANQUER VIENT NOUS VENDRE SES "TER" SANS AUCUN POSTE SUPPLÉMENTAIRE DANS L’EURE...
Publié le 17 janvier 2021 | SNUDI-FO 27

La presse locale nous annonce la venue du Ministre de l’EN, ce lundi 18 janvier, à l’école élémentaire Guy de Maupassant de Breteuil-sur-Iton pour présenter ses nouveaux "Territoires Educatifs Ruraux" (ou TER).

Vous trouverez le lien vers le dossier complet du MEN à la fin de ce message mais voici la présentation faite par le ministre dans ce dossier :

" Parce que les territoires ruraux ou éloignés ne constituent pas un ensemble homogène, la réponse du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports aux défis de l’École rurale ne peut être que co-élaborée localement entre les services de l’État et les collectivités territoriales, concertée avec l’ensemble de la communauté éducative et adaptée au contexte de chaque territoire. C’est tout le sens de ce nouveau programme des Territoires éducatifs ruraux qui, dans le prolongement des réformes engagées, doit permettre de constituer un réseau de coopérations autour de l’École comme point d’ancrage territorial, au service d’un projet éducatif porteur d’ambition pour les élèves et leurs familles et vecteur de rayonnement pour le territoire lui-même.

Dans le cadre d’une démarche contractuelle entre l’État et les collectivités territoriales, les Territoires éducatifs ruraux doivent en définitive traduire de manière concrète la participation de l’École au projet d’aménagement et de développement des territoires.

Dès le mois de janvier, 23 territoires cibles seront sélectionnés par les recteurs dans 3 académies pilotes – les académies de Normandie, d’Amiens et de Nancy/Metz – afin d’expérimenter ces nouveaux Territoires Educatifs Ruraux avec les collectivités volontaires. L’expérience de ces 23 territoires préfigurateurs permettra d’envisager après concertation une éventuelle généralisation à l’ensemble du territoire national à horizon de la rentrée 2021."

Dans notre département, ces TER concerneraient les secteurs de Mesnil-en-Ouche (nouvelle "Cité scolaire" en construction à La Barre-en-Ouche.), Breteuil-sur-Iton et Rugles.

Vous l’avez compris, les fondements de cette initiative se résument dans la formule suivante : "Territorialisation + Contractualisation = Privatisation"

M. Blanquer a très mal choisi le calendrier de sa visite car nous venons d’apprendre que l’Eure n’aurait aucun poste supplémentaire pour répondre aux nombreux besoins des écoles du département pour la rentrée 2021...
Dans la carte scolaire en préparation, chaque ouverture de classe ou d’un poste de remplaçant signifiera donc d’en fermer ailleurs. "Déshabiller Pierre pour habiller Paul", selon la formule désormais connue de tous.
Est-ce cela le soutien aux écoles rurales ? "Dites-nous quels sont vos besoins, nous vous expliquerons comment vous en passer" ?!

Dans le Sud-Ouest de notre département, secteur rural dans lequel les deux tiers des communes n’ont déjà plus d’écoles, les pôles scolaires regroupent déjà les élèves de nombreuses communes fusionnées.

Mesnil-en-Ouche détient d’ailleurs le record de France avec la fusion des 16 communes de l’ancien canton de Beaumesnil le 1er janvier 2016. Sur ces 16 communes ne subsistent plus que trois pôles scolaires : Beaumesnil, Landepereuse et la prochaine "Cité scolaire" de La Barre-en-Ouche, regroupant collège et écoles.

Ces "TER" de M. Blanquer seront-ils les modèles à généraliser dans tous les secteurs ruraux dès la rentrée 2021 ? C’est ce qui ressort de sa présentation ci-dessous.

Profondément attaché à la défense de l’école rurale, le SNUDI FO 27 continuera à porter les revendications des professeurs des écoles concernées notamment dans la carte scolaire qui vient et qui nécessitera la plus grande vigilance.

Si vous craignez une fermeture de classe ou si vous souhaitez ouvrir une classe supplémentaire, contactez-nous et renvoyez-nous l’enquête carte scolaire (à trouver sur notre site ICI) sur le snudifo27@gmail.com

Pour notre part, nous estimons que la meilleure réponse à apporter à cette nouvelle offensive contre l’école publique sera collective, en manifestant massivement à Evreux, le mardi 26 janvier, à 14 heures devant la DSDEN.

Faites remonter l’état de mobilisation dans vos écoles (école fermée, nombre de grévistes...) : ICI

Pour vous déclarer gréviste, pensez à informer votre IEN au plus tard samedi 23 janvier à minuit.
Dès maintenant, le SNUDI FO 27 invite TOUS les collègues du département à envoyer leur déclaration d’intention de faire grève :ICI

Nous ne voulons pas des "TER" qui vident les villages,

nous voulons des POSTES pour réellement améliorer nos conditions de travail !

Ce dossier du MEN est disponible ici :
https://www.ozp.fr/IMG/pdf/delcom_fjl_2020_territoires_educatifs_ruraux_dossier_presentation_web-1.pdf

cale




SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo