Rechercher sur le Site

Réforme des concours : un projet de plus en plus régressif
Publié le 21 mars 2020 | SNUDI-FO 27

La FNEC FP-FO, depuis le début, s’est opposée à la masterisation des concours. Elle a dénoncé le projet de réforme Blanquer-Vidal des concours d’enseignement et de la formation des enseignants :
- passage du concours au 2ème semestre de la 2ème année de master,
- baisse considérable des exigences disciplinaires car l’évaluation des connaissances disciplinaires n’occupant plus que 1/5ème des épreuves du concours,
- précarisation accentuée des candidats,
- véritable « entretien d’embauche » en lieu et place des concours disciplinaires.

Étudiants en master MEEF = professeurs sous-payés

Le projet d’arrêté des formations dispensées au sein des masters MEEF communiqué par le ministère aggrave encore la situation faite aux étudiants de master MEEF.

Pour les étudiants qui seraient en alternance à 1/3 temps, celle-ci pourrait prendre place en M1, en M2 ou à cheval sur les deux années, avec un contrat de douze mois consécutifs dont la base juridique serait a priori un contrat de formation professionnelle.

Qu’on ne s’y trompe pas, l’alternance prévue par le ministère n’est pas de la formation, comme le révèle une réécriture du ministère, remplaçant dans le projet d’arrêté l’expression « périodes de formation en milieu professionnel » par le terme « alternance ». Pour environ le tiers d’un SMIC, le ministère disposera ainsi d’une main d’œuvre de remplaçants à peu de frais.

Étudiants en master MEEF = auxiliaires non payés

Pour les étudiants qui ne seront pas sous le régime de l’alternance, ils se verront infliger des durées de stage allongées, jusqu’à 18 semaines sur l’ensemble du master (soit 18/36 semaines d’une année scolaire ou sur 18/24 semaines d’une année universitaire).

Les stagiaires dans les établissements pourront à n’en pas douter servir de main d’œuvre auxiliaire gratuite.

Le choix pour les étudiants de master MEEF sera donc cornélien :

Etre sous-payé comme contractuel à 1/3 temps ou servir de main d’œuvre auxiliaire gratuite ?

Percevoir une bourse en travaillant gratuitement ou se résoudre à être un « travailleur pauvre » ?

A LIRE LA SUITE CI DESSOUS

Réforme des concours : un projet de plus en plus régressif
cale




Documents Liés
Réforme des concours : un projet de plus en plus régressif
PDF - 81.4 ko
SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo