Rechercher sur le Site

Compte rendu du CHSCTD du 18 mars 2021
Publié le 22 mars 2021 | SNUDI-FO 27

Le CHSCTD du 18 février n’ayant pu, faute de temps, traiter l’ensemble des points inscrits à l’ordre du jour, une deuxième séance était programmée jeudi 18 mars.
Pour rappel, nous vous invitons à relire la déclaration et les avis proposés par la FNEC FP FO lors du CHSCT D du 18/02 : ICI

Ont été abordés les points suivants :

Dégradation du climat scolaire, violence à l’école.


Administration :
En réponse aux signalements des collègues par le biais des registres santé sécurité au travail (RSST) et relayés par le SNUDO-FO 27, l’administration assure faire son possible pour accompagner les collègues en difficulté et nous a communiqué la liste de tous les services et personnels ressource à disposition : protection fonctionnelle, ressources humaines, médecin de prévention, psychologue, assistantes sociales, réseau PAS de la MGEN, etc …
Elle propose également la réunion d’un groupe de travail sur ce thème.

Réponse du SNUDI-FO 27 : Les équipes qui subissent la violence dans leur classe ne demandent pas un accompagnement psychologique ou des cellules d’écoute en tout genre mais des actions rapides et concrètes de l’administration et de l’Etat pour résoudre les problèmes et les éviter en amont.
Les « recettes pédagogiques » avancées par les équipes de circonscription sont très souvent inadaptées aux besoins réels de l’enfant. FO a réclamé des moyens humains en maitres spécialisés, en remplaçants, AESH, et la création de places dans les établissements spécialisés.
FO a également condamné l’inclusion systématique qui n’est pas toujours une réponse adaptée à la nature et au degré du handicap de l’élève. Contrairement à l’administration, le SNUDI-FO 27 considère que le PIAL n’est pas une réponse aux problèmes car au contraire, elle en crée en déplaçant les AESH d’une école à une autre : elle pratique la politique du « déshabillez Pierre pour habiller Jacques  » !

Bilan de la crise sanitaire

Administration : L’administration remercie les personnels pour leur investissement. Elle reconnait que les masques fournis n’étaient pas les plus adaptés et promet l’arrivée prochaine d’une nouvelle série plus confortable. La campagne de dépistage salivaire a débuté dans certaines écoles du nord est du département, secteur le plus impacté par l’épidémie et sur la base du volontariat des familles.

En résumé, pour l’administration, la situation est sous contrôle et tout va bien.
Pas de difficulté pour doter les personnels de l’infirmerie en masques spécifiques. Il suffit de demander.

Réponse SNUDI-FO 27 : Comment se protègent les collègues en attendant la nouvelle livraison de masques ?
Pourquoi les personnels ne disposent-ils pas de gel hydroalcoolique alors que dans n’importe quel autre service, entreprise ou commerce, les employés disposent de ce minimum de matériel de protection ?

L’administration répond toujours qu’il n’y a pas d’obligation légale puisque les personnels ont la possibilité de se laver les mains au savon dans les sanitaires de l’établissement !!!

Sur les tests salivaires, FO a rappelé que la mise en place de ces tests sur le temps scolaire imposait une surcharge de travail considérable pour les directeurs et que l’administration devait garantir la transparence sur le choix des établissements sélectionnés, sur la communication des résultats et bien entendu sur les actions envisagées en cas de dépistages positifs.

Aucun directeur, qu’aucun adjoint, ne peut être contraint de faire un travail administratif qui ne rentre pas dans ses obligations de service et demander que dans toutes les circonscriptions les opérations de saisie (mails et numéros de sécurité sociale…) soient réalisées par des personnels dépêchés pour cela.

FO a ensuite dénoncé une double provocation  :
- commencer la campagne de tests dans l’école Marie Joe Besset de Vernon où 14 adultes sur 18 ont contracté la covid avant les vacances de février (ICI) quand la DSDEN et la préfecture ont refusé de fermer l’école par mesure de protection
- les enseignants devront payer un reste à charge s’ils veulent bénéficier du dépistage !

Incompréhensible, inadmissible et scandaleux ! Pour le SNUDI-FO 27, ces tests doivent être gratuits pour les personnels volontaires et par conséquent que toutes les factures envoyées aux enseignants soient entièrement payées par l’Education nationale !

Enfin, au vu du manque criant de personnels pour remplacer les collègues, le SNUDI-FO a revendiqué :
- le recrutement immédiat de tous les candidats aux concours inscrits sur les listes complémentaires et le réabondement de celles-ci, ce qui est possible jusqu’à la date du concours 2021, c’est-à-dire le 12 avril ;
- la stagiairisation ou la titularisation de tous les contractuels qui le souhaitent ;
- l’intégration massive des PE dans les départements via les ineat !

De même, FO a exigé le recrutement immédiat d’enseignants, d’infirmières et de médecins de l’Education Nationale fonctionnaires d’Etat !

Calendrier de la vaccination pour les personnels

Pour l’instant, rien n’est prévu !

Point hebdomadaire sur le nombre de cas positifs

Semaine du 8 au 11 mars : 40 cas positifs chez les élèves, 8 cas positifs chez les personnels premier et second degré confondus.

Commentaire du SNUDI-FO 27 : FO émet de sérieux doutes sur ces chiffres et sur la transparence de cette communication systématiquement minimisée.

Revalorisation des collègues

L’administration reconnait que de nombreux efforts sont demandés aux personnels éducation nationale soumis à de fortes pressions.
Elle indique que les personnels ont bénéficié de compensations financières, 400 milliards pour 2021, répartis en prime d’attractivité pour les débuts de carrière, prime équipement informatique de 150 euros net, augmentation des directeurs (37,5 euros mensuels) et augmentation du taux d’accès à la hors classe à hauteur de 18% au lieu de 17 % !

Commentaire du SNUDI-FO 27 : Tout le monde aura pu constater cet élan de générosité sur son bulletin de paie ! La revalorisation annoncée ne concerne qu’une infime partie des personnels. Rien pour compenser la perte de pouvoir d’achat depuis plus de 10 ans, aucune augmentation de la valeur du point d’indice, seule revalorisation juste et équitable pour l’ensemble des personnels, aucune mesure pour l’ensemble des personnels (PE, AESH, …).

Procédure arrêt de travail « immédiat »

En cas de symptômes covid : Il faut s’auto déclarer en ligne sur le site declare.ameli.fr pour recevoir un arrêt de travail « immédiat » sans prélèvement de jour de carence puis procéder à un test de dépistage 2 jours après l’apparition des premiers symptômes et consulter son médecin traitant. Si le test se révèle positif, la CPAM prend contact avec l’intéressé pour lui indiquer les démarches à suivre, si le test est négatif, le personnel peut reprendre son travail dès le lendemain.

Si cas contact : Faire une demande d’ASA à l’administration.

Contactez le SNUDI-FO 27 pour défendre vos conditions de travail et nous vous invitons à renseigner massivement les Registres Santé Sécurité au Travail (RSST) en format papier ou par le portail métier.

L’administration ne doit plus être aveugle face à la dégradation du climat scolaire quand cela arrive dans votre école !

cale




Documents Liés
Bulletin d’adhésion 2021
PDF - 644 ko
SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo