Rechercher sur le Site

Compte rendu d’audience : carte scolaire reportée ... au 6 avril
Publié le 1er avril 2020 | SNUDI-FO 27

Vendredi dernier, les annonces de Blanquer indiquant qu’"il n’y aura aucune fermeture de classe en milieu rural sans l’accord du maire" et qu’il faut "reconsidérer l’équilibre ouvertures/fermetures en milieu urbain" ont amené le SNUDI-FO et sa fédération, la FNEC FP FO, à adresser un courrier à M Blanquer.

Courrier de la FNEC FP FO au ministre Blanquer sur son intervention à TF1

Ce recul est la conséquence de la colère immense des salariés avec leurs organisations syndicales, dans les hôpitaux et les EHPAD, dans le commerce, le bâtiment ou les transports en réponse à l’incurie du gouvernement à proposer les protections et les dépistages nécessaires.

Dans l’Eure, après avoir demandé, la semaine dernière et ce weekend, le report des opérations de carte scolaire et la mise en place d’une audience, le DASEN de l’Eure recevait ce matin en visioconférence les organisations syndicales pour les informer de ses dernières décisions.

Les conditions techniques n’ont pas permis un réel échange puisque certains délégués du SNUDI FO n’ont reçu la possibilité de se connecter que 40 minutes après le début de la réunion et avec des micros coupés !

Après un bref rappel des orientations nationales et départementales, le DASEN explique enfin comment il comptait mettre en place les nouvelles consignes du Ministre au nom « de la recherche de l’apaisement dans un contexte de crise sanitaire » :
- pas de fermeture de classe dans les communes rurales (moins de 5000 habitants) sans accord du maire ;
- report du CTSD au lundi 6 avril et du CDEN au mardi 7 avril  ;
- des moyens supplémentaires en postes seront certainement accordés mais sans pouvoir nous communiquer une date ou un nombre ;
- maintien des ouvertures dans le cadre des dédoublements de GS (CP et CE1) ;
- annulation des ouvertures de postes hors la classe (voir le projet précédent), à part la création de 2 postes de référents en ASH.
- 21 fermetures hors rural sont maintenues.

Par contre :
- aucune date pour le groupe de travail préparatoire (mais très certainement le vendredi 3 avril, veille de week-end pour être certain que nous ne soyons pas en mesure de vous contacter …),
- aucune date sur l’envoi des nouveaux documents de travail,
- rien sur la comptabilisation des élèves d’ULIS dans les effectifs de l’école,
- aucune information sur les décharges de direction, les remplaçants, des RASED, …
- aucune information sur les communes urbaines !

Même si l’on peut considérer qu’il y a des avancées en particulier avec des annulations de fermetures, notre demande de report de la carte scolaire à l’issue de la crise sanitaire n’a pas été entendue.

Alors que de très nombreux départements décalent les opérations de carte scolaire à une date ultérieure non connue à ce jour (et en toute logique puisque nous ne connaissons pas la date de fin de confinement), le DASEN décide de maintenir un CTSD en pleine période de crise sanitaire !

La tenue des instances carte scolaire en pleine crise est-elle la priorité quand les écoles sont fermées, que les élus locaux gèrent des urgences vitales, que chacun cherche à se protéger malgré l’absence de matériel adéquat, qu’aucun des interlocuteurs n’est disponible ?

Savons-nous seulement dans quel état sera le pays dans 3, 6, 10 semaines ?

Peut-on réellement défendre les dossiers confiés dans de telles conditions techniques sans micro ou moyen de prendre la parole lors des visioconférences ?

Pour FO, la crise sanitaire ne peut pas être le prétexte permettant à l’Administration d’imposer des fermetures de classes et refuser des ouvertures et des créations de postes, qui plus est pendant cette période de confinement !

En cette période si particulière, il est évident
- que toutes les inscriptions d’élèves n’ont pas encore pu être faites en mairie,
- que les Conseils de maîtres n’ont pas pu se réunir pour prévoir l’organisation des classes pour la rentrée 2020,
- que les représentants FO n’ont pas pu se déplacer comme ils le font habituellement dans les écoles qui soit ont besoin d’une ouverture, soit sont menacées par une fermeture. Si nous avons bien évidemment contacté nombre de collègues et plusieurs maires par téléphone, si nous avons étudié les fiches enquêtes, l’échange de vive voix avec les équipes des écoles concernées, chiffres et organisation prévisionnelle sur la table, demeure pour nous indispensable !

Pour le SNUDI FO, la carte scolaire doit être reportée après la crise sanitaire, le mouvement pouvant s’organiser techniquement à partir de juin si les conditions le permettent.
Nous contacterons dès aujourd’hui les autres organisations syndicales pour aller dans ce sens et rester dans la continuité de notre position intersyndicale actée la semaine dernière.

Contactez vos élus locaux pour savoir s’ils ont été contactés et s’ils ont bien exprimé leur refus de fermeture de classe.
Contactez-nous pour nous informer des réponses pour organiser au mieux la défense de tous les dossiers.

Vous trouverez ci-dessous la liste des communes de plus de 5000 habitants pour lesquelles, tout reste à négocier !

Conches - Mesnil en Ouche - Vexin sur Epte - Les Andelys – Gisors – Vernon - Val de Reuil – Louviers - Gaillon Val d’Hazey - Pont Audemer – Evreux - Verneuil sur Avre – Bernay - Mesnils S/Iton – Pacy s/Eure - St Sébastien de Morsent

Attention, certaines communes sont considérées comme limite par le DASEN : St Marcel - Beuzeville - Le Neubourg

cale




Documents Liés
Courrier de la FNEC FP FO au ministre Blanquer sur son intervention à TF1
PDF - 166 ko
SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo